Triton, le dieu du mugissement de la mer

Dieu grec marin, Triton sillonne la mer, avec sa conque, sous l’aspect d’un être mi-homme, mi-poisson. Il se montre bienveillant avec certains, mais sans pitié avec d’autres, tout comme la mer possède des humeurs changeantes. Son nom a laissé son empreinte sur notre monde.

Triton
Triton soufflant dans sa conque marine.

Le plus gros satellite de la planète Neptune ne se nomme pas par hasard Triton. En effet, Neptune est l’appellation romaine du dieu grec Poséidon qui règne sur la mer. Triton n’est autre que le fils de ce dernier et de son épouse, la néréide [nymphe de la mer] Amphitrite.

D’ailleurs, il remplit rapidement le rôle de messager de son père, comme Hermès est le messager de son père Zeus, le Roi des dieux. Triton séjourne dans le palais doré et sous-marin de son père. Un jour qu’il parcourt la mer dont il contrôle l’humeur, il remarque un énorme coquillage sur une plage. Après l’avoir vidé, il en fait une conque marine.

Très vite, il concentre son pouvoir dans la conque pour émettre des sons qui apaisent les vents maritimes et calme la mer. Poséidon, souhaitant rappeler les eaux du Déluge, lui demande de se servir de son instrument pour retirer ces eaux. Lors de la Gigantomachie, guerre entre les Dieux et les Géants, Triton s’arme de son coquillage pour effrayer ses adversaires. Les monstres gigantesques pensant entendre l’arrivée d’une bête bien plus féroce qu’eux préfèrent fuir. Triton symbolise ainsi les bruits marins et devient le dieu du mugissement de la mer.

Triton et ses parentsPoséidon lui accorde aussi un nouveau rôle, celui de trompettiste. Ainsi, Triton annonce l’arrivée du char de son père à la surface des eaux. Il obtient son propre char, sous la forme d’un immense coquillage, traîné par de magnifiques chevaux bleuâtres possédant des pinces d’écrevisse, un symbole de sa mère Amphitrite.

Pour le jeune dieu couronné d’algues et de coraux, le temps est venu de prendre large. Il s’installe au fond d’un lac, en Libye [une contrée de l’Afrique] où il tombe amoureux de la gardienne qui le protège : Tritonis. Celle-ci appartient à une trinité de nymphes, vêtues d’une cape en peau de chèvre, qui veille sur les régions sauvages de la Libye, surnommée « le pays des bêtes sauvages ».

C’est près du lac Tritonis que le Roi des dieux, Zeus, se trouve affligé de maux de tête, après avoir avalé sa première femme Métis, par peur de la puissance de l’enfant qui allait naître de leur union. Face à la douleur, il commande à son fils Héphaïstos, dieu-forgeron, de lui fendre le crâne ! La surprise est de taille, car c’est une déesse armée de la tête aux pieds qui en jaillit : Athéna, déesse-guerrière de la sagesse.

Triton et Tritonis se chargent de l’éducation de la jeune déesse ; Zeus ne souhaitant pas attiser davantage la jalousie de sa femme actuelle, la colérique Héra. Ils l’élèvent comme leur propre fille, Pallas, qui devient rapidement l’amie d’Athéna. Mais lors d’un entraînement au combat, la déesse de la sagesse commet l’irréparable en blessant mortellement sa sœur de cœur. Pour lui rendre hommage, elle construit une statue en bois à son effigie qu’on nommera le Palladium. Cette œuvre avait le pouvoir d’empêcher l’envahissement d’un lieu. C’est pourquoi Zeus offrit la statue de Pallas à Dardanos, le fondateur de la ville de Troie pour assurer sa protection.

Une autre fille de Triton, Triteia, se révèle une guerrière également et devient la prêtresse d’Athéna, puis la protectrice de la cité qui prit son nom. Le dieu de la guerre, Arès, se laisse séduire par cette nymphe sauvage.

Les Tritonides, d’autres filles du dieu marin, se mettent au service de Galatée, néréide des mers calmes. Elles guident les quatre dauphins qui transportent la nymphe et représentent le côté bienveillant de leur père. En effet, Triton n’hésite pas à secourir les naufragés.

C’est le cas quand le héros Jason et ses coéquipiers, les Argonautes, tentent de rentrer en Grèce, après une expédition pour retrouver la légendaire Toison d’or. Empêtré dans le désert libyen, l’Argo, le navire de l’équipe, reçoit d’abord l’aide des trois gardiennes, puis de Triton, qui prend l’apparence d’un mortel nommé Eurypolos, pour ne pas les effrayer. Le dieu leur offre l’hospitalité, mais Jason et ses amis sont pressés de rejoindre leur pays.

Le dieu use alors de toute sa puissance pour remettre à flot l’Argo dans la bonne direction. Avant les adieux, il offre une motte de terre à Euphémos, l’un des matelots, lui aussi fils de Poséidon. Celui-ci, intrigué par cet étrange cadeau, rêve, pendant le voyage du retour, que la motte prend la forme d’une belle nymphe. Il s’unit à elle et elle lui déclare que, grâce à lui, elle apparaîtra au grand jour et accueillera sa descendance.

Triton 2
Triton utilise sa conque pour contrôler les vents et la mer.

Troublé, le matelot se confie à Jason. Le chef de l’équipage comprend très vite qu’il s’agit d’une prophétie et que Triton a offert un cadeau inestimable à son demi-frère. Il suggère à son ami de jeter la motte à la mer. Euphémos s’exécute aussitôt et voit surgir des flots une magnifique île : Calliste qui n’est autre que la fille de Triton et de Libye, l’esprit de cette contrée sauvage. Le matelot vient de trouver son âme-sœur et sa descendance pourra vivre en paix sur ce bout de terre. L’île de Calliste prendra, plus tard, le nom de Théra, puis, aujourd’hui, de Santorin. Elle se situe dans la mer Égée, en Grèce.

Triton possède un côté sanguin comme son père Poséidon. Ainsi, les habitants de Tanagra, ancienne cité grecque, redoutent le dieu depuis qu’ivre, il a violenté des femmes lors d’une cérémonie consacrée à Dionysos, le dieu du vin. Ce dernier interviendra pour tenter de le raisonner.

Misène, un mortel véritable virtuose de la trompette, se confronte à la jalousie et au courroux de Triton lorsqu’il se vante d’être meilleur musicien que les divinités marines. La réaction du dieu ne se fait pas entendre : il jette Misène dans la mer et le laisse se noyer.

L’héritage de Triton est assuré avec sa descendance masculine nommée simplement les Tritons. Accompagnant le cortège de Poséidon ou d’autres divinités marines, ils se servent, comme leur père, d’une conque pour annoncer l’arrivée des chars aquatiques.

Triton fontaineCes Tritons possèdent une queue de poisson, mais des écailles, des branchies et des dents animales. Leurs yeux et leurs cheveux sont verts de mer. Ils ont la capacité de contrôler les vents. D’ailleurs, en architecture, ils servaient de modèles pour créer des girouettes au sommet des temples. Les Tritons deviennent les équivalents masculins des sirènes et s’utilisent comme statues dans les fontaines.

Le petit +

Deux animaux portent le nom de Triton : un petit amphibien de la famille des salamandres et un mollusque marin. Ce dernier se nomme le Triton géant, car sa coquille en spirale est de très  grande taille. Elle rappelle la conque.

Triton animal
Triton a aussi donné son nom à un petit amphibien.

Sources :

  • Description générale de l’Afrique de Bechet, 1660
  • Dictionnaire des Symboles de Jean Chevalier, 1969
  • Dictionnaire de la Fable ou Mythologie de François Noël, 1803
  • Dictionnaire de la Mythologie grecque et latine de Roland Harari et de Gilles Lambert, 2000
  • Dictionnaire mythologique universel d’E. Jacobi
  • Encyclopédie « Atlas de la Mythologie » de Mativox et Fateh Kimouche
  • Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des Arts et des Métiers de Denis Diderot et Jean le Rond d’Alembert, 1772
  • Encyclopédie méthodique : Antiquités, Mythologie, Diplomatique des Chartes et Chronologie d’Antoine Mongez, 1786
  • Nouveau Dictionnaire de la Conversation d’Auguste Wahlen
  • République des Champs Elysées ou Monde Ancien de Charles de Grave
  • Le site : http://www.theoi.com/

Crédits photos & images :

  • Mosaïque représentant Triton et sa conque au Bardo National Museum
  • Triton photographié par Piet Spaans, 2007
Publicités

3 commentaires sur “Triton, le dieu du mugissement de la mer

    1. Bonjour Gise,

      Merci pour cette précision ! Triton et Cymothoé interviennent pour sauver le héros Énée, quand la déesse Héra déclenche une tempête sur ses navires.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s