Monsieur Corbis

Qui est donc Monsieur Corbis ? Une chose demeure certaine : tout le monde souhaite lui rendre visite ! Le conte éponyme des frères Grimm retranscrit l’histoire de ce personnage mystérieux.

12017426234_6b60e0795e_b

Tout commence par le projet de Petit Coq et de Dame Poulette d’effectuer un beau voyage. Dans cette idée, l’oiseau de basse-cour construit un magnifique carrosse avec quatre roues rouges comme sa crête et il s’en montre très fier ! Et ce sont quatre souris qui tireront cet attelage.

Mais où aller ? Et pourquoi pas chez ce cher Monsieur Corbis ? C’est parti ! Le couple d’oiseaux se met en route. Au cours de leur voyage, ils rencontrent deux autres animaux, un chat et un canard, et quatre objets animés : une pierre de meule, un œuf, une épingle et une aiguille.

3657207514_288e2d0fac

 

Ce gentil monde apprécie l’idée de rendre visite à Monsieur Corbis. Petit Coq les invite à prendre place dans son carrosse. Voilà donc nos huit voyageurs et les quatre souris en route !

Arrivée à destination, notre troupe constate, avec déception, l’absence de Monsieur Corbis. Ils décident de l’attendre dans sa maison. Quand Corbis rentre chez lui, ses « invités » se sont endormis et il n’a pas remarqué leur présence. En voulant allumer un feu de cheminée, il déclenche une série de catastrophes.

41-herr-korbes

Le chat, couché dans la cheminée, pense que cet effrayant individu tente de le tuer. Pour se défendre, il lui jette des cendres. Barbouillé, Corbis court jusqu’à son puits, mais le canard qui y barbote s’affole et lui inonde le visage. Il fonce vers sa cuisine pour s’essuyer avec une serviette. Roulé dedans, l’œuf s’écrase sur sa figure. Le monsieur n’y voit plus rien !

Puis l’épingle, installée sur le coussin du fauteuil, le pique. En colère, le pauvre bonhomme s’étend sur son lit. Aïe ! L’aiguille se plante sur sa joue. C’en est trop ! Monsieur Corbis décide de quitter cette maudite maison. Et en passant la porte d’entrée, la pierre de meule tombe sur lui et le tue…

Sans avoir eu le temps de s’expliquer, le malheureux n’est plus. Nos voyageurs n’ont vu qu’un homme peu fréquentable et méchant ; la rumeur se propage rapidement… Mais pour que le sort s’acharne autant sur ce monsieur, n’était-il pas un mauvais individu ?  À vous de vous faire votre propre avis sur ce Monsieur Corbis !

Le petit +

Le roman policier Le Crime de l’Orient-Express d’Agatha Christie se rapproche de cette histoire. En effet, douze voyageurs (cela correspond au nombre des personnages du conte) d’un train deviennent suspects d’un meurtre commis durant le trajet.


Source :

  • Contes de l’enfance et du foyer, recueil des frères Grimm (1812)

Images :

  • Visiting Herr Korbes, peinture de Kristin Tercek, 2014
  • Monsieur Corbis, illustration de Walter Crane
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s