Améthyste, la nymphe cristallisée

Variété précieuse de quartz, la pierre améthyste tire son origine d’une nymphe du même nom. Le mot provient du grec « methuein », qui signifie « s’enivrer », et précédé d’un « a » privatif. En effet, les Anciens racontaient que l’améthyste possédait la faculté d’empêcher l’ivresse. L’histoire de la nymphe Améthyste fait d’ailleurs intervenir Dionysos, le dieu du vin…

Améthyste pierre

La belle Améthyste se rend joyeusement au temple d’Artémis, déesse de la chasse, lorsque Dionysos l’aperçoit. Ivre, le dieu du vin se montre très entreprenant avec elle. La nymphe, refusant ses avances, court aussi vite qu’elle peut pour lui échapper. Cependant, le dieu la poursuit inlassablement. En dernier recours, elle implore Artémis.

Lorsque Dionysos l’attrape, Améthyste reçoit l’aide de la déesse vierge. Celle-ci la transforme en un cristal dur et froid. Dépité, le dieu déverse son vin sur le minéral qui se teint en violet. Le sommet de la pierre, par lequel Dionysos a fait couler son vin, reste, depuis, plus coloré.

Sobre, Dionysos éprouve des regrets. Il procure alors à la pierre le pouvoir de dissiper l’ivresse. Au fil du temps, l’améthyste absorbe d’autres propriétés magiques et médicinales. Les démons, cauchemars, fièvres et mauvaises pensées sont repoussés par sa présence.  Elle clarifie l’esprit, apaise les émotions, développe l’intuition et contribue à la sagesse.

Améthyste pendule

Elle possède des facultés plus étonnantes comme de réduire une incarcération, de favoriser la richesse ou de rendre humble. D’ailleurs, la tradition chrétienne l’associe à la couleur de la violette, symbole de l’humilité. Elle protège de la sorcellerie, si les figures de la Lune et du Soleil sont gravées dessus et qu’on la porte au cou avec des duvets de paon et des plumes d’hirondelle. Placée sous l’oreiller, elle procure des rêves doux et prémonitoires.

En accumulant toutes ces énergies mystiques, la nymphe Améthyste trouve le moyen de se faire entendre à travers la pierre transparente. En l’arrosant d’eau et en l’approchant d’un aimant, elle répond aux questions de son possesseur. Pour cela, elle adopte la voix de l’enfant qui sommeille en la personne.

Nymphe effacée aux origines oubliées, Améthyste n’a gardé que trois choses, à la suite de sa transformation en pierre : sa transparence, sa beauté et la marque de Dionysos. Si sa propriété première se limitait à préserver de l’ivresse, elle a accumulé, au fil du temps, de nombreux pouvoirs la rendant incontournable.

Le petit +

Le magnifique étourneau améthyste (Cinnyricinclus leucogaster) présente des plumes aux couleurs de cette pierre.

Violet-backed Starling, Cinnyricinclus leucogaster, at Pilanesbe


Sources :

  • Dictionnaire de la Fable ou Mythologie de François Noël, 1803
  • Dictionnaire des pierres précieuses fines et ornementales d’Encyclopedia Universalis, 2015
  • Dictionnaire des Symboles d’Alain Gheerbrant, 1990
  • Dictionnaire des Sciences occultes de Jacques Collin de Plancy, 1848
  • The Curious Love of Precious Stones de George Kunz, 1913
  • Dictionnaire des pierres magiques et médicinales de Claude Lecouteux

Crédit images :

  • Pierre Précieuse Cristal par Aurelien_L sur Pixabay
  • Pendule d’Améthyste par VisualizarteCreativa sur Pixabay
  • Violet-backed Starling, Cinnyricinclus leucogaster par Derek Keats
Publicités